Fundación Casa Ducal de Medinaceli

Monuments

Monuments

slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow slideshow

Des palais, des jardins, des églises, des hôpitaux et des châteaux historiquement rattachés à la Maison Ducale de Medinaceli forment un patrimoine aussi varié que riche dont la conservation est l'un des principaux objectifs de la Fondation.

Parmi ces monuments dispersés sur toute l'Espagne, les quatre d'entre eux qui renferment les valeurs historico-artistiques de plus grande importance sont ouverts à la visite touristique, sous des conditions garantissant leur intégrité, afin de les divulguer, et pour que les ressources qu'ils engendrent permettent d'entretenir tout l'ensemble des biens immeubles, de leurs collections et de leurs environnements, puisque ces recettes sont intégralement consacrées à la poursuite de cet objectif.

Icono Hospital de San Juan Bautista

Hôpital San Juan Bautista

Impressionnant monument du classicisme renaissant, cet hôpital également panthéon cardinalice accueille un musée d'œuvres datant du XVIe au XVIIe siècle, et conserve intacte son ancienne pharmacie hospitalière.

Icono Casa de Pilatos

Casa de Pilatos

Somptueux palais, modèle de résidence nobiliaire de la Séville du siècle d'Or. Il abrite un exemplaire unique des collections de sculptures de la Renaissance espagnole.

Icono Palacio de Oca

Palais d'Oca

Connu pour sa beauté comme le "Versailles galicien", c'est le jardin baroque le plus important et l'ensemble palatin le mieux conservé et le plus représentatif de Galice.

Icono Sacra Capilla del Salvador

Sainte-Chapelle du Salvador (Saint-Sauveur)

Chapelle et panthéon du Secrétaire universel de l'empereur Charles Quint, cette église est l'une des œuvres principales de la Renaissance espagnole.

Icono Otros Monumentos

Autres monuments

Découvrez d'autres monuments qui ne sont pas ouverts à la visite publique, soit parce que leur état de conservation l'interdit, soit parce qu'ils ont un usage culturel différent.